Congrès de Convergencia

I. Présentation du mouvement

1. Convergencia, en outre qu’un mouvement réunissant des psychanalystes d’orientation lacanienne de plusieurs pays du monde, et de l’ensemble d’activités qui se developpent sous son nom, est aussi et surtout la proposition d’un nouveau mode de liaison de travail entre psychanalystes, caracterisé par le soutien des marques propres constitutives du parcours de formation de chaque psychanalyste, y comrpis le Réel qui singularise les transferts dans l’enjeu desquels cette formation s’est faite et se fait.

2. Le statut de membre est institutionnel, ce qui signifie l’affirmation du lien institutionnel du psychanalyste comme um élément fondamental de la liaison. Cette condition implique une formulation capable de lui donner ses fondements dans les termes du discours analytique: tout en proposant l’institution psychanalytique comme membre de Convergencia, nous faisons le pari de ce que la formation du psychanalyste le mène à poser la question du lien possible entre psychanalystes, ce qui n’équivaut pas à affirmer l’institution en détriment du psychanalyste pris dans sa singularité.

3. Si un Congrès de Convergencia, plus que toute autre activité de travail faite en son nom, doit porter les marques du fonctionnement proposé dans le mouvement, le mode de liaison entre les psychanalystes engajés à Convergencia doit aussi paraître dans ses Congrès.

4. C’est ainsi que un dispositif de travail pour le Congrès doit être articulé de façon à permettre que les communications de travaux transmettent le mode même de liaison présent à l’institution de celui qui propose le travail, sans pourtant enlever la force et la singularité de son énonciation, de son écriture e de sa parole.

II. Le dispositif de travail proposé

La présentation des travaux

Ayant pour base les considérations faites ci-dessus, nous proposons le dispositif de travail suivant pour le II Congrès de Convergencia, concernant le mode de présentation des travaux:

  • Plusieurs psychanalystes d’une même institution de Convergencia pourront élaborer des travaux autour d’un des différents sous-thèmes proposés. Ces travaux seron nommés travaux préliminaires.
  • Tous les travaux préliminaires elaborés par des membres d’une même institution seront lus et travaillés par un autre membre de cette institution, designé pour cette tache, et qui sera nommé lecteur.
  • Du travail de lecture et élaboration du lecteur il résultera un texte final, qui sera nommé travail final, dont l’auteur sera le lecteur, qui devient donc aussi auteur. Ce travail final est celui qui sera presenté au Congrès.
  • Chaque travail final devra être écrit en caractère corps 12, source Times New Roman, devant parfaire un total de 10.000 caractères, dans 5 pages de 2.000 caractères environ, ayant 30 lignes, chacune de 70 caractères environ.
  • Chaque institution designera le sous-thème dans lequel son travail final sera inscrit.
  • Tous les travaux finaux seront, donc, présentés en séance plenière unique, pendant trois jours, avec traduction simultannée aux quatre langues (portugais, français, espagnol et anglais).
  • Les travaux seront distribués en Tables, dont le nombre de travaux n’est pas encore défini. Chaque Table aura un Coordinateur, choisi par tirage au sort parmi ceux qui seront indiqués par les institutions convoquantes, qui sera chargé du contrôle du temps et de la médiation des débats. Il est donc important que, au moment d’indiquer un de ses membres pouvant être tiré au sort pour cette tâche, chaque institution considère l’habileté du membre indiqué pour contrôler le temps, pour le limiter de façon précise et ferme.
  • La composition et l’organisation des Tables de Travail seront faites à partir des sous-thèmes qui grouperont les travaux. Une fois composées les Tables par travaux en fonction de leur insertion dans les sous-thèmes, la distribution et la séquence des Tables de Travail par les horaires tout au long des journées sera faite aussi par tirage au sort.
  • Le temps destiné à chaque institution pour présenter son travail final sera de 20 (vingt) minutes, mais le mode d’utilisation de ce temps-limite sera une affaire de chaque institution. Le temps pour le débat, en chaque Table, sera de 40 minutes.
  • La cote par institution convoquante, de US$ 800,00 (huitcents dollars) correspond toujours à 10 (dix) inscriptions au Congrès. Les noms des dix membres de chaque institution qui seront inscripts en fonction du payement de la cote de convocation devront être informés au COCC jusqu’au 30 Avril.

Sous thèmes du congrès 

  • 1. Logique et ethique des variantes
  • 2. Passion de l’être et savoir du psychanalyste
  • 3. Direction de la cure et structures cliniques
  • 4. Statut du sujet et destins du moi dans l’analyse
  • 5. Transfert, résistance et interprétation
  • 6. Fin d’analyse et formation du psychanalyste

Espace de discussion de thèmes cruciaux de la psychanalyse

  • Après la dernière Table de Travail, à la fin de chaque journée, il y aura un autre mode de travail, aussi en séance plénière, consistant à un Espace Libre de Discussion de Thèmes Cruciaux de la Psychanalyse, sans présentateurs et sans textes préalablement déterminés.
  • Tout participant du Congrès pourra proposer et soutenir un thème ou une question pour la discussion, et il le fera au moment du débat.

Les thèmes de discussion pourront être choisis parmi ceux qui affectent la pratique quotidienne de l’analyste. Ils pourront également relever des discussions tenues au cours des débats succédant les présentations de travaux aux journées, de façon à revenir sur des points qui auront constitué des questions restées éventuellement ouvertes pour les participants. Comme exemples de thèmes cruciaux de la Psychanalyse aujourd’hui, nous pouvons citer: l’incidente des Neuro-sciences dans le monde actuel et le combat contre la Psychanalyse dans les midia, les psychothérapies, l’usage indiscriminé des psychopharmacos pour dissiper le malaise dans la civilisation, la reglémentation de la profession de psychanalyste (Brésil) et de celle de psychothérapeute (Europe), le rapport de la Psychanalyse à la Réligion, parmi d’autres.

Le dispositif présent a pour but de créer les conditions de transmissibilité des questions traversant les travaux des membres des institutions de Convergencia, quelque soit le mode de liaison de travail réalisé, à travers l’énonciation même du présentateur. Il assevère l’importance de ce que la transmission première, celle des auteurs des travaux préliminaires au lecteur-et-auteur du travail final, soit une affaire interne aux institutions de Convergencia, de façon à les convoquer à transmettre aux autres leurs modes de liaison et de travail.